Le blog de Zeebra


Découvrez les conseils de Zeebra
pour engager vos équipes et les aligner sur les priorités.

Tendances et bonnes pratiques pour la transformation des entreprises.

Consultants : quels outils de pilotage du changement?

Mener une mission de conduite de changement nécessite de mobiliser de très nombreux acteurs dans l’entreprise.

Comment faire quand on est une équipe de conseil réduite et que le budget de la mission doit rester acceptable ?

Entendons nous, le processus de conduite du changement n’est pas comparable au processus de développement commercial ou de logistique. Toutefois avec la multiplication des projets de transformation qui se succèdent ou se superposent rapidement, le pilotage du changement est devenu un processus continu dans toutes les entreprises.

 

La conduite du changement est un processus beaucoup moins mécaniste et moins répétitif car il nécessite de développer la capacité d’innovation des collaborateurs. 

Néanmoins il existe des outils numériques qui permettent d’organiser ce processus si particulier.

 

Donner envie

On ne peut se limiter à présenter une vision motivante de la transformation : au-delà du rationnel, il faut donner envie en créant de l’émotion.

Il faut faire évoluer le système humain qui est subtil et complexe. Et pour créer le mouvement il faut s’appuyer sur les plus mobiles, les first movers ou les early adopters.

 

Comme disait Sacha Guitry : 

"Ne cherchez pas des gens qui vous donnent des conseils, regardez plutôt ceux qui vous donnent des exemples".

 

Le changement ne se fait pas par du conseil mais par et dans les actes.

 

Donner à voir

Donnez à voir les premiers retours d’expérience, les résolutions de problèmes, les opinions des acteurs sur les 3 ou 4 axes principaux de la transformation projetée.

Faites remonter les ajustements à réaliser dans les processus à transformer dans chaque groupe opérationnel (par exemple les commerciaux, le SAV, les RH, les managers intermédiaires, etc.).

 Ils peuvent trouver leurs réponses dans l’échange entre les acteurs, sinon au niveau du management.

 

Pour plus de précisions sur la mise en œuvre de la transformation, lisez notre précédent post.

 

Un outil est nécessaire

Rares dans la pratiques, les réunions physiques ne suffisent pas pour porter la volonté de changement. Prises par le quotidien, les équipes reportent au lendemain les transformations alors que ce sont elles seules qui peuvent ajuster au plus près les nouveaux processus à mettre en place.

 

Compte tenu des volumes d’échanges potentiels, du grand nombre d’acteurs à mobiliser, de la diversité des ajustements à réaliser, il faut structurer une matière potentiellement dense et variée pour identifier rapidement : 

  • Les early adopters à encourager
  • Les acteurs « passifs », voire difficiles à convaincre
  • Les principaux freins au changement à desserrer
  • Les signaux faibles à traiter qui n’avaient pas été identifiés dans l’analyse initiale

 

Avec un outil conçu pour stimuler l’engagement et l’alignement des managers sur les priorités de la transformation, les consultants auront un impact bien plus important sur l’organisation à transformer.

 

outil

 

Sujets : Conduite du changement, Mise en oeuvre de la transformation

Partager cet article

Vous aimerez peut-être aussi

REVUE DE PRESSE

Articles récents